07 décembre 2008

Too exposed oooh she knows you play like tease

ooohsheknows

CunninLynguists - Hourglass

          Se savoir belle, dans ce contexte, revêtait-il un sens? Ces efforts, lui semblaient bien vains.

          On le lui avait pourtant répété sans relâche, si souvent qu'elle se demandait si c'était vrai. Si ce n'était que de la pitié, ou voulu comme sorte de compensation pour elle, car si on y réfléchissait bien, le mannequin dans la famille n'était pas elle. Cause de bien des complexes à un âge où on ne devrait y penser. Avec le temps elle s'y était habituée, et s'était même arrangée.

          Mais où étaient donc les résultats? Il y avait une vraie opposition entre ce qu'elle voyait et ce qu'elle entendait. Hommes qui la "dévisageaient" tout en embrassant leur copine la révulsaient plus que ne la flattaient; elle les voyait tous la traiter avec égards pour ensuite se rendre compte que la fille qui après courait pour se jeter dans les bras de monsieur méritait beaucoup mieux. Moi, seule à le savoir, and feeling so sick to do so.

          Dans une époque hypocrite, beauté se mue en laideur, et nombre de filles cherchent à tuer, vomir cette beauté en elles. On en vient à vouloir être moche, pour simplifier des choses. Une tristesse habite les regards et on SAIT en voulant garder les yeux fermés. Monsieur en a une autre, pense déjà à une autre alors qu'il ne peut se résoudre à vous quitter. Pas encore. Haissez-moi donc, je vous prie, car il veut le beurre et l'argent du beurre en plus de moi.

CQFD.

( pix )

Posté par questionmark à 19:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Too exposed oooh she knows you play like tease

Nouveau commentaire